Rechercher
  • Charlie

Comment surmonter une mauvaise passe ?


La vie est faite de saisons, de hauts et de bas ; et personne ne peut y échapper. Que l’on vienne d’une famille pauvre ou riche, que l’on soit né avec une cuillère en argent ou pas, que l’on soit en bonne santé ou malade… on est régulièrement confronté à des épreuves plus ou moins difficiles et plus ou moins longues. Alors que faire lorsque l’on traverse une mauvaise passe ou saison difficile, comment l’affronter ?

Il y a plusieurs manières d’affronter ces tempêtes, la première c’est de se laisser submerger et guider par les circonstances.

La seconde c’est de décider de prendre le contrôle de sa vie malgré les circonstances. Le résultat que l’on obtient est toujours fonction de nos choix et attitudes durant cette traversée. Je ne m’attarderai pas trop sur la première, car c’est le choix par défaut de la plupart des gens. Il en résulte en général une liste de regrets. Pour ma part j’opte en général pour le second choix, et c’est celui que je développerai dans la suite.

Quelle est la bonne attitude pour affronter la tempête ?


En général pour bien affronter une situation, quelle qu’elle soit, il faut être équipé. Malheureusement dans la vie ce n’est pas toujours le cas.

  • Pleurer s’il le faut

En tant qu’humain, c’est normal de se sentir triste par moment, d’être submergé par nos émotions, de se sentir incapable ou impuissant. C’est normal d’exprimer son désespoir, son désarroi surtout quand on a l’impression que notre monde s’écroule. Dans de tels moments il est naturel de crier, de pleurer. Oui vous avez bien lu « pleurer ». Pleurer permet non seulement de de se libérer, cela fait également partie du processus de guérison.

Alors mon conseil dans ce cas c’est “pleures toutes les larmes de ton corps s’il le faut, mais ne pleures pas trop longtemps“.

  • Se relever ou se ressaisir

Ensuite il faut faire son deuil et se ressaisir, car la vie continue. Continuer à pleurer (ou pleurer plus longtemps) ne résoudra pas le problème, bien au contraire, cela ne fera que retarder/empêcher la résolution. Alors comment se ressaisir ? Il faut commencer par accepter la situation (échec, perte d’un être cher…, le changement induit par cette situation) et non être dans le déni, car plus tu es dans le déni plus il te sera difficile d’avancer. Dans cette phase il est également nécessaire de reconnaitre ses faiblesses/erreurs/manques et/ou besoins. Cela conduit généralement de façon consciente ou inconsciente à rechercher de l’aide. Cette aide on peut la trouver au près de la famille, de l’entourage, des amis ou des professionnels. Cela te demandera certainement beaucoup d’humilité, mais prendre cette décision t’aidera énormément.

  • Bien s’entourer et cultiver un état d’esprit positif.

Lorsqu’on demande de l’aide, pour que celle-ci soit efficace il faut s’adresser aux bons interlocuteurs, d’où l’intérêt de bien s’entourer. Choisis bien les personnes à qui tu peux/veux faire confiance et qui sont susceptibles de t’aider. Aider ici fait allusion à consoler, encourager et motiver à : aller de l’avant, s’améliorer et toujours faire mieux, oser, être heureux. Si tes amis, ton entourage sont des gens sur qui tu ne peux pas compter, qui te retiennent toujours au même niveau (plaintes, regrets, mauvais conseils…), il vaut mieux t’en éloigner.

De même il te faut supprimer de ton quotidien tout ce qui peut être source de pensées/croyances négatives. A la place baigner dans tout ce qui peut contribuer à avoir des pensées et émotions positives, comme par exemple revoir sa déco, son hygiène de vie… Je t’invite à lire ces 2 articles qui traitent de ce sujet : Esprit - Déco et Déco & Mindset

  • Faire des plans et recommencer

Maintenant que tu as fais ton deuil, que tu as pris conscience de tes erreurs/manques/besoins, il est temps de recommencer. Recommencer à vivre ou recommencer tes projets, mais cette fois en tenant comptes des leçons apprises du passer et en les capitalisant. Ne t’empêche pas de planifier les choses parce que les circonstances sont mauvaises et l’avenir incertain. Au contraire planifies avec des options et oses prendre des risques en posant des actes. Car le meilleur moyen d’échouer c’est de ne rien faire. Certes tu ne peux pas contrôler le temps et les circonstances, mais tu peux avoir le contrôle sur ta vie. Oui tu peux décider de faire des actions qui te rapprocheront au maximum du genre de vie que tu veux. Choisis d’agir sur les éléments qui dépendent de ta volonté et laisses le reste à Dieu.

  • Faire preuve de patience et Persévérer

Lorsque se présenteront des montagnes ou difficultés, affrontes les à ton rythme. Ne te décourage pas et persévère jusqu’à voir du changement, et jusqu’à atteindre ton objectif

A toutes ces choses je rajouterai la prière non pas comme dernier recours, mais comme premier recours. Car pour moi la prière n’est pas une option, mais un impératif. La foi, la prière n’ont jamais fait de mal ; bien au contraire elles sont d’une grande aide et cela ne coûte rien d’essayer. Dans les mauvaises passes, souviens toi de ceci :

« Quelle que soit la durée de la nuit le soleil/jour se lèvera » « Aussi rude que soit un hiver, il se terminera pour laisser place au printemps »

Pour terminer je t’invite à partager en commentaires, ton expérience ou tes astuces pour faire face aux saisons difficiles.

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout